Hagakure : 1ère Traversée des Vosges, le matériel

Cet article fait partie des trois articles sur la 1ère Traversée des Vosges.

Le matériel est un sujet qui passionne les foules. Ou en tout cas, on peut rapidement se laisser happer par la satisfaction de se sentir athlète, en s’habillant comme ces derniers. Mais, évidemment, l’habit ne fait pas le moine. Et selon moi, l’idéal pour un traileur, c’est d’être très peu vêtu. Tout en étant performant et sans se mettre en danger.

Ma démarche va plutôt à l’encontre des slogans publicitaires…

La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer.
Antoine de Saint-Exupéry

La liste qui va suivre est loin d’être parfaite. D’ailleurs, une liste ne peut être parfaite. Elle peut être très éprouvée, mais elle sera alors aussi très personnelle. Vous le savez, la liste ultime et universelle n’existe pas ! Par contre, on peut s’inspirer des listes des autres pour trouver l’article qui nous correspond.

Alors, c’est parti, déballons le matos !

Alimentaire

La traversée dure 5 jours. Ma préparation a inclu un jeûne intégral (ni eau, ni nourriture) pendant trois jours. Dans une journée normale, je suis en jeûne intermittent. Cela se traduit concrètement par le fait de manger dans une fenêtre de 4h dans la journée.

Donc je ne suis pas soumis aux trois repas du jour. Cela permet de consacrer moins de temps à l’alimentation. J’ai donc prévu pendant la journée de surtout marcher, sans pause pour manger. En cas de baisse de forme, ou pour le moral, je peux prendre une barre. Sinon, je réserve un moment le soir pour me régaler.

5 jours. Le dernier jour, je mange un bon repas à la maison. Donc, je pars sur une autonomie de 4 jours.

Pour calculer les besoins en calories, j’utilise un calculateur en ligne. Il a l’air d’être assez précis, notamment en prenant en compte le nombre d’heures par jour d’activité physique faible, modérée, intense…

J’arrive à 4500kcal par jour x 4 journées : 18 000kcal. Il n’y a pas de risque de carence sur 4 jours, je n’ai donc pas besoin d’entrer trop dans les détails (apport en vitamines et autres). Les fruits secs permettent un apport en minéraux pour compenser les pertes dues à la transpiration.

Ma pratique régulière du jeûne éduque mon corps pour qu’il puisse puiser dans mes réserves, en limitant les effets “coup de pompe”. C’est une compétence que je peux donc utiliser. Je ne vais donc pas viser les 18 000kcal, mais plutôt 10 000kcal.

Ayant la chance d’être près de l’Allemagne, j’en ai profité pour me faire un petit stock de barres énergétiques, crues de préférence. Chose introuvable en magasin par chez nous…

Barres énergétiques, fruits secs, œufs et un peu de fromage

Nom
Poids en g kcal pour 100g Portions en kcal
Share Kirshe et mandel 35 538 188
Veganz Goji et framboise 30 399 130
Lebepur Coconut Cream 50 414 207
Veganz Barre aux graines de chanvre / Chocolat 30 476 155
dm Superfood Riegel Spiruline Citron 40 388 155
dm Krokant Riegel Cashew 30 522 157
Lebepur Brownie 50 389 194
Lebepur Cacao Peanut Chunk 50 391 195
Veganz Cacao et maca 30 413 136
dm Superfood Riegel Aronia Blaubeere 40 364 145
dm Superfood Riegel Chia Kokos Blutorange 40 359 144
Veganz Barre aux graines de chanvre / Chocolat 30 476 155
Veganz Boule bonheur fraise 42 351 147
Seeberger Mélange de noix X4 800 634 5072
dm Stick de mangue sèche 100 304 304
dm Dattes 200 326 652
dm Pommes séchés 125 282 352
dm Baie de Goji séchée 150 343 514
Comté 274 417 1142
4 œufs durs 240 146 350
Total 2386g 10494kcal

Donc presque 11000 kcal pour 2,3kilos. J’en suis assez satisfait. Il y a de quoi me donner un coup de boost et me redonner le moral (barres) et de quoi me faire un festin (fromage). Bien sûr, c’est minimaliste, mais je préfère être léger – en poids de matos et dans l’estomac – que d’être lourd et “bien” nourri.

Florian Gomet a bien marché 360km sans manger…

Hydratation

“En autonomie” signifie évidemment d’être capable de trouver, et au besoin de purifier de l’eau. Ma pratique régulière du jeûne sec me permet de limiter les risques de déshydratation, en trouvant de l’eau dans le recyclage des cellules. Pratique, si une source est à sec.

40km par jour. Les deux points d’eau les plus séparés sont à 50km l’un de l’autre. Donc je dois avoir une autonomie d’une journée. Les Vosges, début septembre, peuvent être déjà assez fraîches, tout comme il peut faire bien chaud sur les crêtes. La paille me permet, en cas de réel besoin, de trouver de l’eau même dans des flaques.

Portage

  • Sac à dos Kastinger Z30. 37L de contenance. Très solide, malgré un souci de fabrication (changement de fournisseur du fil à cette époque-là… Je le recouds donc de temps en temps). J’ai raccourci des sangles inutiles.

Vêtements

Ah, les vêtements… Je vis avec vraiment très peu d’affaires. J’aime chercher l’habit le plus polyvalent possible, la tenue que je pourrai mettre tous les jours de l’année. Et si possible, en non-stop.

  • Jupe Makabi skirt Black Slim Short : c’est pour l’instant mon “pantalon” idéal. Et oui, je suis un homme en jupe… C’est un tissu synthétique qui sèche très vite, et résiste aux déchirures (ronces…). J’ai testé, c’est génial.
  • T-shirt à manches courtes : Malgré sa fragilité et son prix, j’aime beaucoup la laine mérinos de chez Icebreaker. Je peux garder le t-shirt plusieurs jours sans avoir besoin de le laver, et il n’est pas trop froid quand il est mouillé.
  • T-shirt technique Mérinos : manches longues et col. Il est surtout là si la nuit est froide.
  • Cagoule
  • Sandales premier prix de chez Décathlon : habituellement, je me déplace en Luna Sandals. Mais une erreur de commande de taille – elles viennent des États-Unis – ne m’a pas permis d’en avoir pour cette traversée. Sur plusieurs jours, il me faut vraiment des sandales. La gestion de l’humidité dans des chaussures fermées est juste une catastrophe. Et puis, vous vous rappelez, j’aime avoir très peu d’habits… Des chaussettes ? Inutiles avec des sandales.
    J’ai cherché en magasin les sandales les plus respectueuses de mes petons. Comme je m’y attendais, ce furent les sandales “premiers prix”, car elles étaient les moins perfectionnées (et donc les moins nuisibles)… Cependant, elles ne sont pas parfaites, et elles ont été possiblement la cause de mon arrêt avant l’objectif…
  • Poncho Adventure Medical Kits : un poncho ultra-léger en couverture de survie – 65gr. À ce prix-là (14 euros), la fragilité est certaine. Je ne le recommanderais qu’à quelqu’un d’expérimenté.
  • Mouchoir en tissu.

Couchage

  • Matelas Therm-A-Rest RidgeRest : avec mon sac à dos, c’est le matos le plus costaud que je possède. Il a tout vécu et même un peu plus. Pas des plus léger, mais indestructible. Pour le prix, c’est un cadeau ! Encombrant comme un matelas de rando…
  • Sac de couchage déjà un peu vieux, donc moyennement efficace, confort 0°.
  • Sursac Terra Nova Survival Bivi : c’était la première fois que j’utilisai un sursac de type Bivi.  Il n’y a pas eu de pluie. Mais au niveau des sensations, c’est top. Cela fait admirablement coupe-vent, j’avais donc bien chaud dans le sac de couchage. Et pas de tarp à trimbaler ni à monter.

Autres

  • Lunette de vue (sur le nez) avec sa boîte (dans le sac)
  • Papier toilettes + briquet
  • Trousse de secours
  • Téléphone
  • 7 feuilles A5 avec l’itinéraire
  • Carte bancaire

Merci d’avoir lu cet article !

N’hésite pas à laisser un commentaire, je réponds à toutes les questions !

Vous avez aimé ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​​Vous êtes libre de ​recevoir la mini-formation Devenir un Aventurier du Trail ! ​Trouver son Cloud, identifier ses espaces de libertés, obtenir son carnet d'entraînement...

Je hais les spams tout comme vous. Votre adresse mail ne sera jamais vendue ni cédée. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à courir et à y prendre du plaisir. Voir mentions légales en bas de la page. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.