Running Human de Sidy Diallo : espèce de podonudiste !

Running Human de Sidy Diallo est un petit livre original, qui relate pêle-mêle réflexions et récits de courses.

Le sous-titre est une bonne entrée en matière :
L’homo sapiens est un prodigieux coureur podonudiste

Je vous conseille la version audio de cette chronique, disponible en haut de cette page (ou sur toutes les bonnes plateformes de podcast), car je me laisse plus aller…

Sinon, la version écrite ci-dessous pourra tout de même vous donner un aperçu de ce petit livre intéressant… et peut-être dérangeant…

Toutes les citations sont de Running Human, de Sidy Diallo.

Running Human de Sidy Diallo

La préface démarre fort. Moi qui suit un convaincu, et trop peu souvent pratiquant, j’ai envie de tout recopier.
L’homo sapiens pratiquant la chasse à l’épuisement. S’il devait avoir plusieurs semaines de repos après l’équivalent d’un marathon, l’espèce aurait était morte de faim !

« Le marathon n’est pourtant pas un sport, mais la reconstitution instinctive de la chasse à l’épuisement que nos ancêtres ont pratiquée pendant 3 millions d’années au cours desquelles ils développèrent les capacités exceptionnelles d’endurance qu’ils nous ont léguées. »

Donc, nous avons tous des capacités exceptionnelles d’endurance. C’est plus à réveiller qu’à créer. J’aime !

« Nous avons donc le choix entre la persévérance, fort dommageable, dans l’inactivité physique et la mobilité assistée, et le renouement salutaire avec le métier ancestral, c’est-à-dire les courses à pied sur de longues distances. Notre meilleure option consiste dans ces conditions à cumuler deux professions, à savoir le travail qui nous permet de gagner tant bien que mal notre vie et, parallèlement, la participation à des marathons, de préférence pieds nus. Nous ne devrions donc plus parler d’entraînement, pieds nus ou avec des chaussures, pour un marathon. Nous devrions, au contraire, vivre pieds nus et courir régulièrement et naturellement pour devenir, comme nos ancêtres, des humains prêts à effectuer un marathon à tout moment. »

Sidy_diallo_finisher

À 7 ans, Sidy Diallo réalise 50km en moins d’une journée, pour des raisons utilitaires. Cela faisait un an qu’il faisait 15km par jours pieds nus pour aller à l’école. Mais les meilleures choses ont une fin. À 55 ans, Sidy travaille à Chicago. La course à pied ? Ne connais pas. Jusqu’à ce qu’un collègue lui propose de courir un marathon.

« Si vous souhaitez seulement obtenir les endorphines naturelles et vous prévenir contre l’assaut des maladies chroniques inhérentes au mode de vie moderne, effectuez des marathons. Si vous désirez, en revanche, atteindre le vrai bonheur humain et réduire de surcroit le risque de blessures, courez régulièrement des marathons avec des pieds libres. Ce voyage vous transposera en quelque sorte du 21e siècle de notre ère à l’époque préagricole qui fut probablement l’âge d’or de la félicité, de la solidarité et de l’innocence des individus de notre espèce. Vous jetterez alors définitivement un autre regard sur vous-même et sur le monde aujourd’hui. »

« À l’instar de tous les autres organes du corps humain, nos pieds sont une œuvre parfaite des points de vue philosophiques, anthropologiques, anatomique ou physiologique. »

« Les réactions de certaines personnes pourraient s’expliquer par le fait qu’un coureur podonudiste leur rappelle instinctivement notre animalité refoulée, et nous hante. »

Que ça me parle ! Plus j’avance dans la vie et mes recherches, plus je remarque que l’être humain est une espèce comme les autres. Ni la communication ni l’intelligence ne nous séparent des autres espèces animales, et même végétales. Néanmoins, le poids sociétal peut être un boulet… Essayez de marcher pieds nus dans un supermarché… Et ne me parlez pas d’hygiène : je nettoie mes pieds tous les jours… Qui nettoie ses chaussures tous les jours ?

Son entraînement ? Monter et descendre les escaliers ! D’autant plus utile en hiver pour les podonudistes.

« Nous prétendons que l’espèce humaine est la plus intelligente du règne animal, et voilà que ses individus, dont beaucoup souffrent manifestement de maladies chroniques handicapantes et mortelles, à cause de leur style de vie prétentieusement civilisé ou moderne, sont convaincus qu’il faut être fou pour marcher et courir le plus naturellement du monde, c’est-à-dire pieds nus, pour préserver santé physique et mentale, ainsi que son bien-être. L’homo sapiens a bien perdu la tête. »

« Si nous voulons vraiment renouer avec la pratique vitale des humains, nous devrions retrouver d’abord l’humilité, l’innocence et les intuitions de notre tendre enfance pour pouvoir ensuite reprendre, à zéro, l’apprentissage, interrompu, de la marche et de la course pieds nus. »

J’ai aimé livre ce petit livre. Cependant, si certaines phrases méritent d’être affichées en grand sur les murs du métro, pour être partagé avec le maximum de personnes, les récits de courses sont un peu redondants. Hé oui, Sidy Diallo à couru presque 200 marathons… Même si les 200 ne sont pas listés (ouf), j’ai senti un peu de lassitude. Mais son sens de la punchline mérite qu’on lise ce livre, surtout si on est qu’à moitié convaincu…

Pour courir (pieds nus) un peu plus loin

Vous avez aimé ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​​Vous êtes libre de ​recevoir ​tous les bonus de CourirUnTrail  : ​carnet d'entraînement,​ guide pour gérer l'abandon, ​mini-formation...

Je hais les spams tout comme vous. Votre adresse mail ne sera jamais vendue ni cédée. En vous inscrivant ici, vous recevrez ​des mails pour mettre de l'Aventure dans votre vie. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.