Que crève la Nature !

Amis traileurs, coureurs, amoureux de la nature et de la vie, aujourd’hui, j’ai envie de vous rentrer dedans. Gentiment. Si vous le permettez.

Donc, que crève la Nature !

Oui.

Qu’elle crève.

Si tu rencontres le Bouddha, tue-le.
Maitre Zen Lin-Tsi
Je paraphrase :
Si tu vois la Nature, tue-là.
Nature.
Je ne parle que peu de Nature.
C’est un mot aujourd’hui dénué de sens.
Il y aurait une opposition entre la nature naturelle et l’activité humaine.
Soit l’Homme se place en tant que destructeur de la Nature, soit en tant que défenseur de la Nature, ou encore en admirateur.
Foutaise.
La Nature n’a pas besoin de nous. Nous faisons pleinement partie de la Nature, elle ne souffre pas de la “pollution” (concept qui n’existe d’ailleurs pas dans la Nature).
L’écologie politique et toutes les associations écologiques militantes, que je salue au passage, sont humanitaires.
Ils agissent pour nous.
Pour notre espèce.
Nous dépendons d’un certain nombre de conditions pour pouvoir exister et nous développer.
Il s’agit de préserver ces conditions.
Nous pouvons aussi agir pour des espèces. Faire un choix. Choisir arbitrairement que telle espèce vaille le coup d’être “sauvé” (de quoi, de qui ?). Nous faisons alors de la discrimination reposant sur de l’ethnocentrisme et du spécisme.
Je dis cela sans juger.
Il n’y a pas de vide dans la Nature.
C’est le concept de niche écologique.
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.
Antoine Lavoisier
Il faut agir pour nous, pour notre espèce.
Et c’est ce qu’on fait.
Le reste est de l’hypocrisie, souvent par ignorance, parfois par facilité, de temps en temps par profit.
Tout est naturel, ou rien ne l’est.
La chimie ? Naturelle.
Le pétrole ? Naturel.
Le plastique ? Idem.
Ou alors, si non naturel, c’est ce qui a été transformé, eh bien, figures-toi, que depuis 4,5 milliards d’années que la Terre existe, des transformations, il n’y a eu que ça.
Mais non, naturel, c’est ce qui n’a pas été transformé par l’Homme.
Et en quoi l’Homme ne ferait pas partie intégrante de la Nature ?
Est-ce qu’on échappe aux lois de la gravité terrestre ? Est-ce qu’on échappe aux cycles de la Vie ?
Pas besoin de signer ou d’adhérer pour faire partie de la Nature.
Nous sommes la Nature. Un sacré écosystème dans notre organisme.

Et nous occupons notre niche écologique. Si l’on disparaît, il y aura autre chose. Si des espèces disparaissent, il y aura autre chose. Ou rien. Et c’est très bien aussi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Pourquoi faire du sport va vous permettre d'être heureux pleinement ? (avec mode d'emploi !)

Arrêtons d’être orgueilleux.
Aucune espèce n’est indispensable.

La Vie elle-même n’est pas indispensable.

Continuer de dire qu’il faut protéger la Nature, c’est présenter cela comme un choix :
Soyez sympas, soyez écolos
Non. Je ne vais pas m’afficher écolo, défenseur de la nature, et faire copain-copain avec les oiseaux.
Je ne vais pas prendre cette décision après avoir mûrement réfléchir, et la brandir comme un étendard.
Car on ne me demande pas mon avis.
Je ne peux pas faire autrement.
Soit, j’accepte le fait de faire partie d’un écosystème, et je m’adapte aux lois de fonctionnements en toute humilité.
Soit je ne survis pas.
Soit l’espèce humaine joue le jeu, soit elle est éliminée.
Qu’elle crève la Nature. Que crève l’idée qu’on se fait de la Nature. C’est notre propre nature qui est remise en cause, et non une Nature extérieure et idyllique.
Soyons humbles, nous faisons partie d’un tout en tant qu’acteurs de notre propre (sur)vie, et non en tant que spectateur qui randonne le dimanche en ramassant consciencieusement ses déchets.
En fait, c’est l’histoire de la Vie, l’histoire de l’évolution. Soit je m’adapte, soit je disparais.

Et tu sais quoi ? La Terre finira par disparaître. Et l’espèce humaine aura disparu bien avant.

Tu connaissais l’histoire du grain de sable dans l’univers qui se prenait pour un roc ?

J’agis pour la Nature, donc pour moi, pour toi, pour nous, pour eux. Pour l’équilibre dynamique qui permet de vivre encore un peu. Tout simplement.
La Nature
Vous avez aimé ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


3 thoughts on “Que crève la Nature !”

  • certes la Nature c’est l’être humain, l”Homme”, et l’Homme est la Nature: intérieur et extérieur. La nature se compose des 4 éléments, tout comme l’Homme. Apprendre à les harmoniser (Eau, Air, Terre, Feu) en soi et nous les harmoniserons dans la Nature – extérieure à nous.
    vaste thème philosophique !
    Aujourd’hui, beaucoup ré-apprennent et re-découvrent la “nature”. C’est une très belle avancée.

  • Mouais, sauf que comme tu dis soit on s’adapte soit on risque de crever (à commencer par les plus pauvres qui commencent déjà à se battre pour un verre d’eau potable).

    Donc oui on disparaîtra un jour, l’echelle de vie humaine n’est rien comparé à la terre etc je suis d’accord. Mais utiliser ça comme excuse pour n’en avoir rien à faire des déchets détruisants des écosystèmes c’est de la paresse. Une défense intellectuelle permettant d’avoir une excuse pour ne rien faire, car changer ses habitudes demande des efforts.

    Dans ton discours tu dis paradoxallement que ça sert à rien de changer, mais aussi qu’il faut évoluer pour survivre. Dans ce cas évoluons, car il est temps ! Libre à nous de construire un monde où il fait mieux vivre.

  • Merci pour ton commentaire.
    Je suis d’accord avec tout ce que tu dis.
    Du coup, je ne vois pas où je dis des choses paradoxales.
    J’ai beau relire ce texte, je ne vois pas où je dis que ca ne sert à rien de changer…
    Sinon, pour le reste, tu as déjà tout dit 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *